Les conseils de la tradition avec les preuves

Les conseils de la tradition concernant la hijama : 

  1. Que la saignée par ventouses ait lieu au printemps ou au début de l’été.
  2. Qu’elle ait lieu le 17ème ou 19ème ou 21ème jour du mois lunaire, car la lune pendant ces jours-ci est plus proche de la Terre, d’où la marée (le flux et le reflux) intense. Et comme l’être humain est à 60% constitué d’eau, il subit l’influence du rapprochement de la Lune à la Terre, le sang est ainsi facilement extrait.
    La Hijama durant cette période permet de trouver un équilibre en éliminant tout ce qui nuit à la santé. Ibn Al Qayim écrit à ce sujet : « Parce qu’au début du mois le sang n’est pas excité… et à sa fin il (le sang) est apaisé ».
    On retrouve les même propos dans le livre Al Qanonn (La loi) d’Ibn Sinae (Avicenne).
  3. Que la saignée ait lieu le matin jusqu’à midi et non le soir.
  4. Qu’elle se pratique alors que le sujet est à jeun. Les résultats sont plus probants que lorsqu’elle est faite à un patient ayant mangé (le ventre plein).
  5. Les meilleurs jours pour faire la hijama est le lundi, mardi et jeudi.

Ibn ‘Umar رضي الله عنه rapporte que le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit : ” La hijama à jeun est exemplaire, elle est une source de guérison et de bénédiction, elle accroît la raison et la mémoire. Ayez donc recours à la hijama, par la bénédiction d’ Allah le JEUDI et éloignez-vous du MERCREDI, VENDREDI, SAMEDI ET DIMANCHE par sécurité, et recourez à la hijama LUNDI ainsi que MARDI car il s’agit du jour où Allah a délivré Ayoub de son épreuve tandis qu’il en fut atteint le MERCREDI”

Il incombe ainsi à toute personne souhaitant bénéficier de la Hijama de s’écarter de ces jours, et plus particulièrement le MERCREDI.

Lorsqu’un jour interdit coïncide avec une date recommandée.

Cheikh Ferkous حفظه الله dit :

” Lorsque des jours interdits pour la Hijama coïncident avec des dates recommandées pour celle-ci, alors il est OBLIGATOIRE de faire prévaloir ce qui implique une mise en garde sur ce qu’implique une recommandation. En effet, la recommandation permet l’obtention d’un bénéfice tandis que la mise en garde permet l’éloignement d’un mal. Or, l’éloignement d’un mal prime sur l’obtention d’un bien, selon l’avis des doués d’intelligence.

Il est connu, à la lumière de notre Législation, que repousser un mal est plus important que solliciter un bien. Ainsi, a été notifiée la règle ci-après : ” L’ÉLOIGNEMENT D’UN MAL PRIME SUR LA SOLLICITATION D’UN BIEN.”

En raison de cette règle, il n’est pas bon de pratiquer la Hijama durant les jours pendant lesquels elle est interdite, en raison des nuisances et maux qui peuvent en découler. Or, la nuisance est elle-même, rejetée par un texte, la parole du Prophète صلى الله عليه وسلم : ” IL NE FAUT CAUSER DE TORT NI A AUTRUI NI A SOI-MÊME.”

Fin de citation ( Fatawa n987, http://ferkous.com/home/?q=fatwa-987 )

Livre la Hijama du Dr Ait Muhammad Moloud حفظه الله p20-21

Et Allah est plus savant

Les conseils précédents sont à appliquer dans la mesure du possible. Sinon en cas d’urgence par exemple la saignée peut se faire à n’importe quel jour du mois et n’importe quel moment.

« La hijama est un remède à tous les maux, sauf la vieillesse. Faites vous soigner » (Boukhari)

Ecrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *